Français

Parcours

Christian Peuckert, éclairagiste.

A 26 ans, Christian Peuckert fait une école pour la conception lumière au CFPTS de Bagnolet (Paris) pendant deux ans. Attiré par la lumière au théâtre, il participe à des créations de spectacles en France, Italie, Belgique et Canada. Il éclaire ainsi des classiques : Roméo et Juliette, Le songe d’une nuit d’été, Don Juan, Le Misanthrope mais aussi du répertoire contemporain : Ionesco, E.E. Schmitt, Anouilh.

Il est permanent au TJP (Théâtre Jeune Public) de Strasbourg jusqu’en juin 2010, théâtre dans lequel il crée des lumières pour des mises en scène de E. De Dadelsen (CDN de Vire), Eve Ledig, Bernard Sultan dans le jeune public, et pour des mises en scène de Josiane Fritz, Pascale Spengler, Pierre Diependaele, J.M. Koltès, Jacques Bachelier dans le tout public.

A Parme, il participe aux créations de Maurizio Bercini (Teatro delle Briciole).

Au Québec, le Théâtre du Sous-Marin Jaune l’appelle pour la conception de son troisième spectacle, « Les Essais », inspiré de Montaigne.

Formateur pour l’Université de Strasbourg et l’Agence Culturelle d’Alsace, éclairagiste pour l’opéra baroque, metteur en lumière de sites, son éclectisme fait de lui un concepteur complet qui lui a même fait aborder la marionnette (Grégoire Cailles, La Soupe Compagnie) et les ombres chinoises (Michelle Augustin).

Il participe en mai 2012 à un projet de spectacle « Feigels Mosaik » organisé par Virus à Bâle avec le compositeur Beat Gysin et le metteur en scène berlinois Gian Manuel Rau, spectacle qui sera suivi d’une tournée suisse et allemande en 2013.

Il crée la lumière de Yeung Faï « Blue Jeans » au théâtre de Vidy en Lausanne en septembre 2013.

2014 l’a vu s’orienter vers le cirque de « AVA ».

2015 marque un retour vers l’opéra baroque avec Cimarosa.